SRD

Site constitué par Mr Jacky Defrain. Vous pouvez me contacter à l'adresse suivante:jd1963@orange.fr



Système règlement différé,anciennement règlement mensuel. Octobre 2009.

Pour les grandes valeurs, il est possible d'acheter à crédit ou de vendre à découvert par le biais de ce système, dans la limite de la couverture.

Les opérations sont dénouées à la fin du mois, mais il est possible de les reporter d'un mois sur l'autre.

Le SRD ne peut pas être utilisé dans le cadre d'un PEA.

Qu'est ce que la couverture?C'est une somme calculée, en permanence par l'intermédiaire financier, en fonction de la valeur, de la composition du portefeuille, et des plus values ou moins values réalisées justement dans le cadre du SRD et que vous ne devez pas dépasser pour vos opération en SRD.

Pour un portefeuille, déjà fortement investi en actions, la couverture sera beaucoup moins élevée, que pour un portefeuille  présentant une part importante de liquidités.

Exemple: si la valeur globale du portefeuille est de 10000E, 6000E d'actions et 4000E de liquidités,la couverture pour les opérations SRD serait alors de 6000E x 2,5 + 4000E x 4=31000E. 

Ces coefficients peuvent varier selon les intermédiaires et selon la période:en cas de forte baisse des marchés, les intermédiaires financiers ont tendance à les diminuer.

Pour les actions, ils peuvent même être différents selon la solidité financière estimée de chaque société: une ligne d'actions d'une petite société, peut  avoir un coefficient inférieur à 2,5. A l'inverse, pour des obligations, ou des Sicav court terme,  actifs jugés moins risqués, que des actions le coefficient sera compris entre 2,5 et 4.

Le SRD n'est pas un service gratuit.

Il existe deux types de frais:la commission SRD et les frais de report.

La commission SRD est en quelque sorte un intérêt à payer en contrepartie de votre achat à crédit, en fonction de la durée de celui-ci.

Les frais de report sont dus en fin de mois:ils correspondent à la prorogation de votre position acheteuse d'un mois boursier sur l'autre.

Par exemple, une personne achète des actions en SRD le 15/06, fin 06, elle reporte, fin 07 également, elle vend le 12/08. Elle aura donc à payer une commission de SRD pour la période du 15/06 au 12/08 et les frais de report pour les mois de juin et juillet.

Le report nécessite une intervention chaque mois du client avant une date limite connue à l'avance(date de liquidation) sinon la position acheteuse est considérée comme non reportée et le compte espèces est débité en fin de mois du montant de l'achat.

Retour haut de page "SRD"

Le SRD est à utiliser avec extrêmement de précaution.

Exemple, un client détient un portefeuille de 10000E, dont 2000E d'espèces. Sa couverture est de 8000 x 2,5 + 2000 x 4=28000E. Il est imprudent et achète  20000E d'actions en SRD,ces actions baissent brutalement de 15%, soit une moins value virtuelle de 3000E. En fin de mois, lors de la prorogation son compte espèces sera débité de cette somme, il devra donc soit l'approvisionner, soit vendre les actions détenues(8000E) pour augmenter le montant des espèces et donc sa couverture par le jeu des coefficients, soit réduire à perte sa position SRD.

L'intermédiaire financier peut même le contacter en cours de mois, pour régulariser la situation si la couverture est devenue insuffisante, à la suite de la prise en compte dans son calcul de la moins value virtuelle. Il faut savoir que les moins-values ont un coefficient identique à celui des espèces, ce qui est logique, puisqu'en fin de mois elles viennent en déduction du solde en espèces.

Pour bien comprendre, il faut savoir comment se passe la prorogation en fin de mois. En reprenant notre exemple, le client a donc acheté en SRD 100 actions à 200E. A la date de la prorogation, l'action vaut 170E. La prorogation consiste à débiter le compte espèces de l'achat initial(20000E, plus les frais de SRD et de prorogation), et à le créditer d'un montant correspondant à la vente des titres à la date de liquidation(17000E). Le solde du compte espèces est donc bien diminué de 3000E. Si le mois suivant l'action vaut 178E et si le client est resté en SRD, son compte sera alors crédité de 800E.

Cette dernière situation illustre le danger du SRD pour une personne trop investie. A la fin du premier mois, le client a pu être amené à vendre des titres pour couvrir sa position, à la suite de la forte baisse de l'action détenue en SRD, alors que le mois suivant l'action repart à la hausse et que la valeur de sa couverture augmente donc également.

SRD. Vente à découvert.

Elle est possible dans le cadre du SRD. Un opérateur anticipe la baisse d'une action. Il passe un ordre de vente pour 5000E, l'action baisse effectivement de 10%, il décide de liquider sa position en achetant les actions, qu'il a préalablement vendu avec un gain de 500E(montant de l'achat:4500,00E) . Une vente à découvert consiste donc à inverser l'ordre de l'achat et de la vente, en anticipant la baisse d'une action. Comme pour un achat en SRD, il y a une commission de règlement différé et des frais de report si la position est maintenue d'un mois sur l'autre.

Il ne vaut mieux pas utiliser la vente à découvert pour deux raisons.

Cela revient à accentuer les difficultés de l'entreprise, en entretenant la baisse de son action et par voie de conséquence en augmentant ses difficultés pour trouver de nouvelles sources de financement, notamment par le biais d'un emprunt bancaire. Logique infaillible, plus une entreprise connaît des difficultés, plus elle  devra se financer avec des taux d'intérêt élevés, les banques intégrant alors le risque d'impayé au taux d'intérêt.

Pour l'investisseur individuel,cette pratique est dangereuse car un retournement brutal de tendance peut se produire, avec une action , qui repart à la hausse, si par exemple, une autre société décide de profiter de la baisse des actions pour lancer une OPA. Exemple récent fin 2008, avec des spéculateurs, qui avaient joué à la baisse l'action Volkswagen, mais dont le cours a fortement remonté à la suite du rapprochement avec Porsche.            

Dernière précision:le mois boursier en SRD ne correspond pas au mois civil. Il se termine cinq jours ouvrés avant la fin du mois, afin que l'intermédiaire financier puisse liquider les opérations de fin de mois . Par exemple, le mois de janvier pour les actions du SRD commence donc, dès les derniers jours de décembre. Les organismes financiers mettent à la disposition de leurs clients des calendriers précisant notamment les dates limites pour les opérations de report des transactions.  

Retour haut de page "SRD"