Le PEA pour qui?

Site constitué par Mr Jacky Defrain. Vous pouvez me contacter à l'adresse suivante: jd1963@orange.fr


Il faut d'abord préciser, que le PEA est un compte-titres individuel:il ne peut pas être joint. Par contre, dans un couple, Mr et Mme peuvent avoir chacun un PEA. Une personne ne peut pas détenir plusieurs PEA.

Il peut être judicieux, d'ouvrir un PEA par époux, notamment dans le cas d'un besoin imprévu ultérieur d'argent, avec la clôture dans cette hypothèse, d'un seul PEA. Il s'agit forcément d'une personne physique domiciliée en France:une société commerciale ne peut pas ouvrir un PEA. 

Plusieurs cas de figure.Une personne, ayant déjà un compte-titres, représentatif d'un portefeuille important  et souhaitant ouvrir un PEA, afin de bénéficier d'une fiscalité plus avantageuse pour les dividendes et les plus-values.

Une personne, n'ayant pas forcément un portefeuille d'actions important mais réalisant beaucoup d'opérations dans l'année, avec imposition aux plus-values.

Nouveauté en 2011: avec la suppression du seuil de cessions:même pour une personne ayant un faible portefeuille de titres, il est désormais intéressant d'ouvrir un PEA, afin d'échapper à l'imposition, sous réserve de pouvoir aller jusqu'au terme minimum du PEA c'est à dire 5 ans, qui de toute façon est la durée d'investissement conseillée en Bourse.   

Il est également judicieux de détenir à la fois un PEA et un compte-titres, même si la valeur totale du portefeuille n'est pas très élevée. Un PEA pour prendre date, même si l'avoir n'est pas très important et un compte-titres pour réaliser, quelques opérations dans l'année.

Un compte-titres vous permet  d'être plus libre, dans le choix de la nouvelle répartition de votre épargne, quand vous avez vendu vos actions, puisqu'il n'y a pas de contrainte de durée, sauf celle éventuellement d 'être obligé de conserver des actions, dont la valeur a baissé. Cela peut correspondre à des personnes, souhaitant faire des "coups" en Bourse rapides et ne disposant pas d'une épargne à bloquer pour une durée de cinq ans.   


Retour haut de page